La porteuse de patinette

De Laurent DUFOUR

J’ai commencé la photographie avec mon grand père, qui avait un Leica. J’etais encore gamin, je devais avoir 9 ou 10 ans. J’aimais bien ce qu’il faisait. Il m’a montré comment il prenait ses photos, comment il développait car il avait son petit laboratoire dans sa maison du Berry. J’ai aussi voulu faire de la photo et je n’ai bien évidemment pas commencé par du Reflex, mais par un tout petit compact, un Kodak du genre Extra100. Je m’amusais bien avec, mais j’en ai fait très épisodiquement jusqu’a mes 15 ans, puis j’ai arrêté. J’ai repris lorsque j’avais une vingtaine d’années, toujours pas très sérieusement, avec des compacts argentiques, des Kodak, qui étaient ma marque fétiche à l’époque. Et ce jusqu’à environ 25 ans, prenant beaucoup de photos durant les voyages mais toujours en faisant faire les développements par des laboratoires genre FNAC, pas forcement le meilleur choix au niveau tirage. Je me suis décidé vraiment d’avoir un reflex au début des années 2000. Je suis passé en numérique fin 2006, mais depuis je suis revenu aussi en argentique.

Les commentaires sont fermés.